18 stories
·
0 followers

Free Speech

21 Comments and 73 Shares
I can't remember where I heard this, but someone once said that defending a position by citing free speech is sort of the ultimate concession; you're saying that the most compelling thing you can say for your position is that it's not literally illegal to express.
Read the whole story
popular
2062 days ago
reply
dhenot
2067 days ago
reply
Alfortville
Share this story
Delete
20 public comments
pavlov02
2055 days ago
reply
Just seems like common sense to me but that seems in short supply.
merlinblack
2059 days ago
reply
Not applicable in Canada but a good lesson I'm discourse.
ÜT: 53.542319,-113.494597
Romanikque
2060 days ago
reply
Alt text is better than the comic for this one...
Baltimore, MD
tewhalen
2067 days ago
reply
Wikipedia: "The Citizens' Councils used economic tactics against African Americans whom they considered as supportive of desegregation and voting rights, or for belonging to the NAACP; the tactics included 'calling in' their mortgages, denying loans and business credit, and boycotting black-owned businesses. In some cities, the Councils published lists of names of NAACP supporters and signers of anti-segregation petitions in local newspapers in order to encourage economic retaliation. For instance, in Yazoo City, Mississippi in 1955, the Citizens' Council arranged for the names of 53 signers of a petition for school integration to appear in a local paper. Soon afterward, the petitioners lost their jobs and had their credit cut off." -- Apparently, no free speech rights were violated.
chicago, il
grammargirl
2067 days ago
reply
Yup.
Brooklyn, NY
stefanetal
2067 days ago
reply
This strikes me as an 'argument from definition'. But the definition itself is contested. Lot of rights don't work this way, for instance there are non-retaliation laws asociated with many rights (especially in labor law -- say the right to marry includes the right, for the most part, not to get fired for getting married).
Northern Virginia
tewhalen
2066 days ago
Like, remember this comic when your supervisor shows up to your cubicle and asks you to donate to the "Conservative Victory Fund PAC" or lose your job. At least you'll have the comfort of knowing your free speech rights weren't violated.
chrisamico
2067 days ago
reply
I'd love to post this at the end of every news site's comments policy.
Boston, MA
diannemharris
2067 days ago
reply
I have to save this for future postings, everywhere
satadru
2067 days ago
reply
It's dawning on me that wikipedia needs Tl;DR links pointing to the relevant xkcd pages.
New York, NY
ChrisDL
2067 days ago
reply
You haven't lived until you've shared an XKCD online
New York
sfringer
2067 days ago
reply
Couldn't be better stated on free speech...
North Carolina USA
neilcar
2067 days ago
reply
Eventually, XKCD will be the answer for every ridiculous argument.
Charlotte, North Carolina
karmakaze
2067 days ago
reply
Alt text: I can't remember where I heard this, but someone once said that defending a position by citing free speech is sort of the ultimate concession; you're saying that the most compelling thing you can say for your position is that it's not literally illegal to express.
07974
darastar
2067 days ago
reply
THIS X1000
ktgeek
2067 days ago
reply
Yet another xkcd that will be reposted and reposted until the sun burns out.
Bartlett, IL
Michdevilish
2067 days ago
reply
Free to leave
Canada
JayM
2067 days ago
reply
.
Atlanta, GA
Askew
2067 days ago
...
aaronwe
2067 days ago
reply
There should be a "BUT FREE SPEECH!" corollary to Godwin's Law.
Denver
mindspillage
2067 days ago
reply
This was basically designed to be passive-aggressively linked to in mailing lists/forums/IRC...
north bay, California
stavrosg
2067 days ago
I can't count how many times this would have been useful in the past...
sulrich
2059 days ago
and for that reason it's getting an expansion snippet.
jtgrimes
2067 days ago
reply
Alt text: I can't remember where I heard this, but someone once said that defending a position by citing free speech is sort of the ultimate concession; you're saying that the most compelling thing you can say for your position is that it's not literally illegal to express.
Oakland, CA

Land Mammals

6 Comments and 24 Shares
Bacteria still outweigh us thousands to one--and that's not even counting the several pounds of them in your body.
Read the whole story
dhenot
2111 days ago
reply
Alfortville
popular
2111 days ago
reply
Share this story
Delete
6 public comments
stefanetal
2111 days ago
reply
I find this depressing.
Northern Virginia
crowmagnumb
2111 days ago
reply
Amazing graph
Portland, OR
lamontcg
2111 days ago
reply
If they animated this starting around 100,000 years ago I suspect I would get kind of depressed...
CarlEdman
2111 days ago
I'd be proud.
colaco
2111 days ago
reply
Alt-text: "Bacteria still outweigh us thousands to one--and that's not even counting the several pounds of them in your body."
Amora, Setubal, Portugal

February 05, 2014

4 Comments and 17 Shares

Dr. Ed Chung's theory of GEEK Evolution:

Read the whole story
dhenot
2133 days ago
reply
Alfortville
popular
2138 days ago
reply
Share this story
Delete
4 public comments
chrishiestand
2138 days ago
reply
Next - Progress Quest: Ancient Greece Edition
San Diego, CA, USA
acdha
2138 days ago
reply
Auto share on Facebook and this could be huge!
Washington, DC
bronzehedwick
2138 days ago
reply
Here's looking at you, candy crush.
Astoria NY
jimwise
2139 days ago
reply
Sigh.

Cold

8 Comments and 44 Shares
'You see the same pattern all over. Take Detroit--' 'Hold on. Why do you know all these statistics offhand?' 'Oh, um, no idea. I definitely spend my evenings hanging out with friends, and not curating a REALLY NEAT database of temperature statistics. Because, pshh, who would want to do that, right? Also, snowfall records.'
Read the whole story
dhenot
2151 days ago
reply
Alfortville
Share this story
Delete
7 public comments
b12
2146 days ago
reply
So, does it say St. Louis for everyone, or just me?
JohnL4
2150 days ago
reply
The tooltip is the best part.
gangsterofboats
2151 days ago
reply
Is global warming happening? Probably. But when more government is the answer, the question is likely crap.
Skotte
2148 days ago
wow, that is actually probably the best response to the topic at hand, like, ever. Perfect!
dgoldsmith
2151 days ago
reply
Yup.
Silicon Valley
Satri
2151 days ago
reply
Data don't lie... well... maybe ;-)
Montreal, Canada
JayM
2151 days ago
reply
.
Atlanta, GA

Automation

21 Comments and 72 Shares
'Automating' comes from the roots 'auto-' meaning 'self-', and 'mating', meaning 'screwing'.
Read the whole story
dhenot
2154 days ago
reply
Alfortville
popular
2154 days ago
reply
Share this story
Delete
20 public comments
Jadepearl
2143 days ago
reply
True, true, true.
USA! USA! USA!
Skotte
2148 days ago
reply
"Automation" is in my job title.
Rochester, Earth
jmoodie
2149 days ago
reply
I got to be pretty decent at spotting this curve while at UMB, and then avoiding it. But there is no doubt about its existence.
danatnr
2150 days ago
reply
Yes.
Ohio
yashimii
2153 days ago
reply
oh so true
linny
2153 days ago
it's really true.
claysmith
2154 days ago
reply
This is my weakness. I'll gladly write a script or macro to accomplish a repetitive task even though doing the task by hand would take half the time. Coincidently, this is why I use Vim, because it reduces the distance between manual and macro editing. Of course, it took me weeks to set up and learn to use Vim. That's time I'll likely never recoup.
Escondido, CA
devicenull
2154 days ago
reply
Too often true...
RTP, NC
lrwrp
2154 days ago
reply
So painfully true.
??, NC
Satri
2154 days ago
reply
Ah.. The things you own end up owning you...
Montreal, Canada
bsag
2154 days ago
reply
Horribly true. Been there, done that.
satadru
2155 days ago
reply
The multi-axial solution is to delegate your yak-shave. Alternately optimize using the "has somebody automated/done this in a good enough fashion" algorithm.
New York, NY
stefanetal
2155 days ago
reply
How the boss views most projects. And how I view his project proposals...
Northern Virginia
adamgurri
2155 days ago
reply
Yup
New York, NY
steingart
2155 days ago
reply
sigh, yes.
Princeton, NJ
JayM
2155 days ago
reply
Ha. :) For some folks this is definitely true!
Atlanta, GA
tomazed
2155 days ago
reply
Best definition of automating!
taglia
2155 days ago
reply
Best definition of automation I have ever seen...
Singapore
Jaryth000
2155 days ago
reply
Related comic: http://xkcd.com/1205/
Canada
amijangos
2155 days ago
My thought exactly, you have a threshold of how much time to invest
oliverzip
2155 days ago
reply
Explaining the productivity paradox.
Sydney, Balmain, Hornsby.
traggett
2155 days ago
reply
Title text: 'Automating' comes from the roots 'auto' meaning 'self-', and 'mating' meaning 'screwing'.
Hong Kong

Eléments pour une sociologie des Social Justice Warriors

1 Share
Vous avez sans doute entendu parler de Justine Sacco, cette spécialiste des relations publiques qui, suite à un tweet d'humour raciste, a fait l'objet d'une campagne de dénonciation sur Twitter, au point d'en perdre son emploi (sinon, lisez-en un rapide résumé et une analyse stimulante ici). Ne vous en faites pas, je ne vais pas en profiter pour reprendre la question de l'humour : si vous ne voyez toujours pas ce qu'il y a de problématiques avec ces "blagues" qui ne font rire personne, je ne peux plus rien pour vous. Non, il y a d'autres choses à dire à propos de cette histoire qui, bon an mal an, n'est ni la première ni, certainement, la dernière. En fait, quand j'en ai eu vent, elle m'a immédiatement rappelé autre chose : les prises à partie contre les "voleurs de sexe" dans certains pays africains. Ceux-ci peuvent en effet nous fournir un cadre pour interpréter ce qui se pense lorsque Twitter, Facebook ou Tumblr s'enflamment.

Qu'est-ce que cette histoire de voleurs de sexe ? C'est une rumeur apparue au Nigéria dans les années 1970 et qui s'est par la suite répandue dans toute l'Afrique : à la suite d'un contact physique, vous pouvez vous faire voler votre sexe (essentiellement masculin) ou perdre vos érections. La peur du vol de sexe a donné lieu à plusieurs lynchages en pleine rue de prétendus voleurs de sexe.

Face à ces histoires, l'attitude courante en Occident a été de lever un sourcil moqueur à propos de ces pauvres Africains "pas assez rentrés dans l'Histoire", encoure soumis à leurs croyances magiques et shamaniques, ces grands naïfs qui ne jouissent pas de notre belle rationalité à nous qu'on a, et puis, bon, faut reconnaître que c'est un peu de leur faute tout ça. Et pourtant, l'affaire de Justine Sacco montre que nous avons aussi nos propres lynchages publics, certes moins physiquement violents, mais pas tellement différents dans leur logique.

Quoiqu'il en soit, l'anthropologue Julien Bonhomme s'est penché sur la question sans s'encombrer des préjugés colonialistes qu'il est si facile d'avoir sur ces questions. Ce qu'il montre, c'est que loin d'être les restes d'une Afrique enfoncé dans les croyances magiques, la rumeur des voleurs de sexe est le produit de la modernisation et de l'urbanisation rapide de l'Afrique. L'image qu'il donne ainsi est celle d'une Afrique engagé à toute vitesse dans une mondialisation qui transforme en profondeur les relations sociales.

Avec l'urbanisation rapide, conséquence de l'extension de la mondialisation, les individus expérimentent de nouvelles interactions, rapides, anonymes, stressantes : le trafic urbain typique, celui qu'analysait la première école de Chicago en son temps, quand un patelin américain se transformait, en quelques décennies, en une mégapole moderne. Obligés de se croiser, les individus urbains, en Afrique comme en Europe, doivent faire preuve d'une certaine réserve, faire attention, comme le disait Goffman, à ne pas faire perdre la face à l'autre, à protéger autant leur intégrité que celle des autres. Il faut maintenir une certaine distance sociale pour pouvoir vivre avec les autres.

Ainsi, Julien Bonhomme montre que les "vols de sexe" interviennent dans des situations où cette réserve, où cette distance sociale n'était pas respecté. Dans des cultures où cette distance est très courte, où l'on n'accepte pas forcément de se brosser les cheveux avec le même peigne que les autres membres de sa famille, le faible encadrement des relations urbaines les rends difficiles à vivre. Et les accusations de "vols de sexe" deviennent un mécanisme de contrôle social qui réaffirme la norme. Phénomène renforcé par les médias de masse, qui contribuent à transformer la peur de l'inconnu croisé dans la rue en peur de l'étranger menaçant la nation. Une fois de plus, on voit la modernité de cette rumeur, qui n'a finalement que bien peu à voir avec quelques croyances ancestrales...


Revenons à Justine Sacco. Il y a finalement peu de différences entre son cas et celui des voleurs de sexe. Qu'a-t-elle fait ? Son tweet a fait "perdre la face" à certaines personnes : il a attaqué leur intégrité sociale, leur identité sociale et leur représentation du monde. Comme le passager indélicat qui vous marche sur les pieds pour monter plus vite dans le métro, elle a enfreint la distance sociale qui doit être maintenu dans les interactions courantes, surtout avec des inconnus. Les protestations sont ainsi une réaffirmation de la bonne distance à avoir. Nous ne sommes pas si différents des Africains que nous prenons facilement de haut... Chez nous, ce sont ceux que l'on nomme parfois "Social Justice Warrior" qui réagissent : ces individus qui sur les réseaux sociaux, et notamment Tumblr, se font un devoir de dénoncer les propos racistes, sexistes, homophobes, transphobes ou autre qui pulullent sur la Toile.

Mais poussons l'analyse plus loin. Pourquoi Justine Sacco a-t-elle enfreint cette norme ? Une hypothèse : elle a mal évalué la bonne distance à avoir sur Internet. Son tweet (voir ci-dessus) se voulait, rappelons-le, un trait d'humour (vous savez ce que j'en pense...). Et elle a pu, comme d'autres, s'étonner que d'autres ne comprennent qu'elle n'était pas sérieuse, que c'était pour rire, et que, hein, bon, si on peut plus faire des blagues maintenant, et la liberté d'expression bordel ? Sans doute cette "blague" n'aurait pas posé de problèmes dans un contexte différent, dans un cercle familial ou amical où elle n'aurait affecté l'intégrité de personne - surtout si ce cercle n'est constitué que de Blancs partageant des représentations communes sur l'Afrique (ça se voit que je fais de gros efforts pour ne pas écrire "racistes", non ?). Mais elle a fait cette blague sur Internet... Un lieu où se rencontrent les groupes, où se recouvrent les cercles, et où, immanquablement, on finit par rencontrer des inconnus. De la même façon que l'urbanisation a transformé les relations sociales en rapprochant les individus et en leur demandant de faire preuve de plus de distance pour respecter les autres...

Les prises à partie sur Internet comme celle de Justine Sacco sont courantes. Elles ne sont pas le produit de la bêtise ou de l'irrationalité des utilisateurs des réseaux sociaux, encore moins la conséquence d'une culture du "politiquement correct" dont nous rebattent les oreilles des pseudo-rebelles-vrais-conservateurs qui pensent que dire "les Noirs sont des singes" ou "les femmes, c'est des putes", c'est être à la pointe de l'audace et de l'originalité. Elles sont plutôt la conséquence d'un rapprochement et d'une multiplication des interactions entre individus différents - à des années lumières du déclin de la sociabilité qu'on nous promet/décrit à intervalles réguliers - qui demandent à ce que l'on trouve la bonne distance à tenir entre soi et les autres, à ce que l'on établisse des normes sur ce qu'il est acceptable de dire et de faire quand on se doit de vivre avec les autres. Il y a des gens qui appellent ça le "vivre ensemble". Pas sûr qu'ils y aient qu'il y ait toujours réfléchis.


Une dernière chose encore. On aurait tôt fait d'interpréter ce genre de prise à parti comme du "communautarisme" : des communautés soucieuses de chacune se protéger contre les autres, chacune réclamant reconnaissance et respect. Rien ne serait plus faux. Si on reprend la distinction classique de Tönnies entre communauté et société, c'est même tout l'inverse. Les communautés sont des groupes qui exercent un fort contrôle sur leurs membres, tous semblables, et peuvent se mettre à l'abri de l'influence des autres groupes. Ici, au contraire, nous avons des individus qui ne se connaissent pas, qui ont des relations beaucoup plus lâches, qui ne sont certainement pas des semblables, mais qui se trouvent devoir cohabiter... Un phénomène qui est typiquement, finalement, des sociétés. Où justement il devient impossible de faire des blagues "communautaires", c'est-à-dire qui ne font rire que les membres de sa communauté au détriment des autres communautés... Et si les "social justice warriors" nous rappelaient simplement que nous vivons en société ?
Bookmark and Share
Read the whole story
dhenot
2167 days ago
reply
Alfortville
Share this story
Delete
Next Page of Stories